Top Finance
0
×

Remplissez le formulaire pour qu’un conseiller Top Finance vous contacte!!

*texte en rouge indique les champs obligatoires

PRINCIPALE MISSION DU CONTRÔLEUR FINANCIER : SOUTENIR LA PRISE DE DÉCISION

PRINCIPALE MISSION DU CONTRÔLEUR FINANCIER : SOUTENIR LA PRISE DE DÉCISION

PRINCIPALE MISSION DU CONTRÔLEUR FINANCIER : SOUTENIR LA PRISE DE DÉCISION

La prise de décision est un enjeu majeur du contrôleur financier. Bryan Barr, Président de l’Association Française de l’Institute of Management Accountants (IMA), nous livre 4 idées à appliquer.

 

Nos directions attendent beaucoup des contrôleurs financiers. Elles veulent que le recouvrement des créances clients et le paiement des fournisseurs soient faits dans les temps. Elles veulent obtenir les rapports mensuels le plus tôt possible. Elles veulent s’assurer que les déclarations de revenus et autres rapports de conformité soient déclarés à temps et soient exacts. Elles veulent également s’assurer que nous détenons la trésorerie nécessaire pour gérer l’activité de l’entreprise tout en respectant ses engagements financiers. En outre, notre métier ne se limite pas à ces missions quotidiennes. En effet, nous apportons des informations et conseils de qualité à la direction afin de leur permettre de prendre de meilleures décisions. La principale mission de la fonction financière est la qualité du processus décisionnel dans l’entreprise, mission à laquelle nous nous attelons chaque jour !

Emmanuel Macron a récemment déclaré que « l’on peut discerner à l’avenir quatre grandes fonctions économiques. La première sera d’apprendre, et ce tout au long de la vie ».  Comment appliquer ce bon conseil pour améliorer nos compétences et soutenir la décision ? Je vous propose quatre idées ci-dessous. Rien de révolutionnaire mais j’espère néanmoins qu’elles pourront vous aider à développer ces compétences.

L’idée n° 1 est la pratique !

Nous savons tous que c’est en pratiquant qu’on tend vers la perfection. Que vous soyez au travail ou chez vous face à une décision financière à prendre, lorsque vous aidez un organisme à but non lucratif, à chaque fois que vous appuyez ou prenez une décision, ou que vous avez des retours d’un directeur général, vous apprenez et vous vous perfectionnez dans votre métier. Pratiquez autant que vous le pouvez!

L’idée n° 2 est de prendre du recul et de faire le point.

J’énumère dans une feuille Excel toutes mes décisions personnelles clés et notamment celles sur lesquelles je m’appuie dans ma vie professionnelle. Une fois par mois, je regarde cette feuille et je fais le point pour évaluer si cette décision était efficace ou non. J’apprends beaucoup de cette méthode.

L’idée n° 3 est la lecture de livres et d’articles d’experts dans ce domaine.

Par exemple, je lis actuellement «Decision Quality : Value Creation from Better Business Decisions» par Spetzler, Winter et Meyer. Ce livre définit en six points un cadre pour améliorer la prise de décision et promulgue un grand nombre de conseils pratiques et de bonnes habitudes à suivre.

L’idée n° 4 est de suivre un cours sur le soutien à la décision.

Il se trouve justement que l’Association Française de l’IMA (Institute of Management Accountant) sponsorise un cours de 4 heures intitulé «Decision Making Under Uncertainty (Prise de décision sous incertitude)», le 22 septembre à 14h00 à La Défense. Que vous suiviez le cours du l’Association locale ou que vous trouviez une autre alternative, le plus important est de rencontrer des experts sur le terrain et de trouver des personnes ayant des défis similaires/qui sont déjà passés par là avec succès.

Séminaire organisé par l'IMA

Decision Making Under Uncertainty – Methods & Tools for Finance Modelling

S'inscrire